Les bienfaits du silicium, T23Voilà un petit moment que je souhaite vous parler des atouts du silicium, oligo-élément aux milles vertus, véritable “ciment” de notre corps, mais dont on parle à mon sens encore trop peu aujourd’hui !

Cet article m’a demandé pas mal de temps, car je le voulais à la fois clair et précis… pas si simple pour un sujet comme celui-ci 😉

Différence entre silice et silicium

Je me suis longtemps demandé quelle était la différence entre la silice et le silicium, tant les 2 termes sont allègrement mêlés, que se soit dans les études scientifiques ou les articles du web – pas toujours très clairs – qui traitent du sujet.

Le silicium est un élément chimique qui ne se trouve pas dans la nature à l’état de corps pur. C’est en réalité un “extrait” de la silice.

Pour faire simple, disons qu’il existe dans la nature 2 formes de silice :

  • la silice minérale (que l’on trouve dans le sable, le quartz, et diverses roches)
  • la silice organique, la seule à pouvoir être ingérée par notre organisme (présente dans certains végétaux tels que les orties ou la prêle des champs.)

Le bon et le mauvais silicium...

Le silicium, pourquoi ?

Les bienfaits du silicium organique sont si nombreux qu’il est difficile de tous les énumérer. Pour y voir plus clair, voici une petite liste de ses principaux atouts, et dans quels cas son apport peut être bénéfique :

  • Il fixe le calcium sur les os : fortement recommandé en cas de problèmes rhumatismaux, troubles de croissance, tendinites, ostéoporose…
  • Il contribue à la production de collagène : efficace pour renforcer les cheveux et les ongles fragiles, améliorer la souplesse et la beauté de la peau.
  • Il améliore l’élasticité du réseau sanguin et protège les artères : bénéfique pour les personnes ayant des problèmes de circulation sanguine, des troubles cardio-vasculaires.
  • Il est détoxifiant : allié incontournable pour lutter contre le vieillissement et renforcer les défenses immunitaires.

Un possible allié pour lutter contre “les maladies du siècle”

De nombreuses études ont montré un lien entre la présence d’aluminium dans le cerveau et les maladies dégénératives (Parkinson, Alzheimer…) L’effet protecteur du silicium et le rôle qu’il joue dans l’élimination de l’aluminium pourraient représenter un espoir dans la recherche de traitements. Pour le Professeur Christopher Axley, qui travaille sur le sujet, “dans la mesure où il n’existe à ce jour aucun traitement curatif, c’est une piste intéressante à suivre !”

Le silicium organique, pour qui ?

Le silicium est naturellement présent dans notre organisme, mais diminue inexorablement avec l’âge. A la fin de sa vie, une personne âgée aura perdu au moins 80% de son silicium initial ! D’où l’importance pour chacun d’entre nous d’en prendre en complément alimentaire en cure fréquente.

Combien faut-il en prendre par jour, et sous quelle forme ?

L’EFSA (l’autorité européenne de sécurité des aliments) estime que les besoins en silicium varie de 20 à 50mg/jour en fonction de l’âge et du sexe.

Comme nous l’avons vu plus haut, le silicium organique est le seul à pouvoir être absorbé par notre organisme. Celui-ci se trouve dans une alimentation équilibrée riche en céréales complètes, épinards, haricots, oignons, ail, pommes…

 

le bon panier

 

Bien que peu consommée aujourd’hui, l’ortie est la plante la plus riche en silicium (goûtez-la en soupe, c’est délicieux !) Certaines eaux, telles que celle de Volvic, peuvent également être bénéfiques.

En complément alimentaire, le silicium est proposée sous formes multiples… tellement multiples qu’il n’est pas toujours facile de faire un choix ! Avant d’acheter quoi que ce soit pensez à bien lire l’emballage du produit :

  •  … évidemment, avec un label bio c’est mieux !
  • Privilégiez un complément à base d’extraits de prêle (Equisetum arvense) ou d’ortie (Urtica dioica) produits par pression à froid.
  • Veillez à ce que la liste des ingrédients soit la plus courte possible car le silicium a tendance à perdre de son efficacité dans les mélanges.
  • La concentration en silicium doit être inscrite, veillez à ce qu’elle soit suffisamment élevée pour en ressentir les effets.
  • Méfiez vous des conservateurs qui peuvent être ajoutés à la composition. Certaines marques n’hésitent pas à nous faire manger des parabens sans les nommer clairement (les E214 à E219 en sont !)

Cure de silicium

 

La marque française Biofloral a créé toute une gamme autour de la silice. Le complément Ortie-Silice buvable est ce que je prends actuellement. Mais d’autres produits existent… 

 

 

 

 

Ou trouver des compléments en silicium ? En pharmacie/parapharmacie ou magasin diététique. Si vous voulez tester la cure Biofloral, le site Bivea propose des tarifs raisonnables.

 

Et vous, connaissiez-vous le silicium ?

 

3 Comments

  1. Merci pour cet article très intéressant !

    Je consomme de l’ortie et de la prêle en tisane, en cure au moins 2 fois par an.
    J’en utilise beaucoup en cosmétique car c’est vraiment de super ingrédients.

    Je n’ai pas tester la cure Biofloral mais je l’ai déjà vu plusieurs fois sur des sites et j’ai toujours eu de très bon retour sur cette marque. Je vais peut être tester au printemps car ça reste moins contraignant à prendre que les tisanes.

    Bon week-end.

  2. Elodie Reply

    Le flacon de Biofloral est certifié 100% naturel, bio et demeter, c’est pour cela que je l’ai choisi. Les tisanes sont sûrement très bien aussi, le plus dur est de s’y tenir 😉 !

    Je n’ai pas encore testé la silice dans la cosméto maison, j’en ai vu chez AZ mais il s’agissait de silice minérale. On peut aussi en trouver dans certains cosmétiques “traditionnels”, mais il s’agit très souvent de molécules synthétiques issues de la pétrochimie (du Monométhylsilanetriol pour être précise, le nom à lui seul n’est pas très engageant…)

  3. Intéressant, j’ai lu sur de nombreux articles que le silicium permettait également à bien fixer le magnésium dans notre corps, élément indispensable pour notre bien être, et avec notre alimentation du 21 ème siècle de mauvaise qualité je me demande si nous devrions pas faire des cures de complément alimentaire de ce type !

Write A Comment