Un gommage enzymatique maison

Après avoir vu comment effectuer un sauna facial (si vous l’avez loupé, c’est par ici), nous allons nous pencher sur le gommage enzymatique, qui peut si vous le souhaitez être fait juste après.

Voilà un bon moment que je souhaitais tester ce genre de gommage, soi-disant idéal pour les peaux capricieuses telles que la mienne.

Let’s go !

Le gommage enzymatique, qu’est-ce que c’est ?

Le gommage enzymatique est une exfoliation douce qui se fait naturellement grâce à sa nature acide. Il est composé d’AHA, des acides provenant principalement de sucres de fruits ou de lait.

Avec le gommage enzymatique, pas besoin de faire travailler vos petites mains. L’exfoliation n’est pas “mécanique” puisque ce sont les acides qui décollent les peaux mortes et éliminent les surplus de sébum.

Des fruits pour un gommage enzymatique

Pour quel type de peau ?

  •  Pour les peaux grasses
  • Pour les peaux acnéiques, à imperfections (le gommage enzymatique se fait sans frottements et permet ainsi de ne pas répartir les bactéries)
  • Pour les peaux ternes
  • Pour les peaux matures (les AHA étant connus pour atténuer les rides et les tâches)

Recette pour un gommage enzymatique rapide :

– 1 cuillère à soupe de yaourt nature
– 1 cuillère à soupe de sucre de canne ou de miel
– la moitié d’un kiwi, riche en vitamines et antioxydant

1. Dans une assiette, écrasez avec une fourchette la moitié de kiwi préalablement épluchée.

2. Mettez tous les ingrédients dans un bol et mélangez les énergiquement avec un petit fouet ou une cuillère.

3. Appliquez immédiatement la préparation sur votre visage (au dessus du lavabo, c’est mieux, car la consistance est assez liquide) et laissez poser 20 minutes.

4. Rincez à l’eau claire.

 

Pour faire ma recette je me suis inspirée des conseils de Julien Kaibeck, auteur du fameux livre Adoptez la slow cosmétique.

Idéal pour prendre soin de son visage sans l’agresser, ce gommage peut être effectué chaque semaine.

Selon la saison (et le contenu du frigo ! ^^) le kiwi peut être remplacé par un autre fruit tel que le citron (une cuillère à soupe de jus de citron bio par exemple). Attention toutefois pour les peaux très sensibles, le citron pouvant être un peu irritant.

Nota bene : N’oubliez pas que les gommages se font de préférence le soir, car ils rendent la peau momentanément plus sensible au soleil ou au froid !

Mon avis

Les + :

– un gommage naturel et très rapide à faire
– des ingrédients simples
– rend immédiatement la peau reposée et douce !

Les – :

– texture assez liquide (qui sèche heureusement assez vite après l’application)

 

J’ai adoré la douceur de ma peau après ce soin, finalement ultra simple à faire. Je ne suis pas fan de la texture, mais le résultat fait vite oublier ce petit désagrément 😉 Je le referai sans hésiter !

 

Et vous, avez-vous déjà testé

les gommages enzymatiques ?

 

9 Comments

  1. Je ne connaissais pas mais ca a l’air vraiment super bien je garde ça sous le coude, je vais essayer !

  2. Non je n’ai jamais testé mais grâce à toi je vais sans doute me lancer, ça donne envie ! En plus je suis fana des cosmétiques maison. 🙂

  3. Une idée comme ça… Serait-ce possible d’ajouter un truc gélifiant à la préparation, histoire que ça soit un peu moins liquide? Pas de gélatine, bien entendu, puisque c’est incompatible avec les enzymes de fruits, mais peut-être de l’agar-agar ou de la gomme xanthane?…

    • Elodie

      En privilégiant un miel assez épais (tous ne sont pas liquides) le gommage prendra un peu de consistance. L’avantage de cette recette c’est qu’elle peut être préparée très rapidement avec les ingrédients du frigo, mais ton idée est intéressante. L’agar-agar gélifie mal en milieu acide, il n’est donc pas idéal pour ce gommage. Je n’ai pas de gomme xanthane sous le coude pour faire un test aujourd’hui, mais je pense qu’elle pourrait effectivement épaissir un peu la préparation. Si tu te lances dans la recette tiens nous au courant du résultat ! 😉

  4. Mouais, ben moi, j’ai de la gomme xanthane, j’ai une mangue pour remplacer le kiwi (autant d’enzymes), j’ai trois ou quatre sortes de miel, mais j’ai pas de yaourt nature… Et puis, ici au Québec, y a deux importants phénomènes de société très rapprochés… Le premier, c’est aujourd’hui: à part les dépanneurs qui restent ouverts pour vendre d’la bière aux irréductibles fêtards, absolument tout est fermé à la Saint-Jean-Baptiste. Eux ne vendent pas de yaourts, mais vendent du lait pour en faire. Sauf que l’autre phénomène étant le déménagement de masse à l’approche du 1er juillet, et étant concernée cette année, comme 20% des Québécois locataires, j’ai pas trop envie d’me casser la tête à en fabriquer pour me retrouver dans trois jours à déménager un litre de yaourt sans conservateurs et sans frigo pour le mettre…

    Sinon, j’pourrais toujours aller me chercher un yaourt nature demain, d’autant plus que ça risque de le prendre au complet pour ce que je veux faire, mais honnêtement, y a plus de chances pour que ça se fasse en début de semaine prochaine…

    Je suis tombée ici pendant une pause dans mon remplissage de boîtes, cherchant un truc simple à réaliser rapidement, et surtout pas cher. Je ne sais pas pourquoi, mais actuellement, j’ai la peau des jambes terriblement sèche, comme des écailles, avec énormément de poils incarnés, et les exfoliants mécaniques ne semblent pas suffire: plus on frotte longtemps plus on agresse la peau… Je voulais donc tenter le coup de compléter avec une exfoliation à base d’enzymes, parce que là, j’ai beau m’épiler, j’ai l’air poilue quand même, ce qui n’est pas génial… Je n’ose même plus me promener en robe!

  5. J’oubliais: la gomme xanthane, je l’ai trouvée dans un supermarché, au rayon des produits bio. Il y en a qui cuisinent avec, mais personnellement, je l’utilise pour épaissir mes tambouilles cosmétiques, ou même parfois un savon liquide du commerce trop liquide. Ça en prend très peu, donc ça dure longtemps, donc on en a toujours dans l’armoire. Ça a aussi l’avantage de se gélifier sans chauffer la préparation, ce qui permet de garder intacts tous les principes actifs, en plus d’économiser une étape.

    • Elodie

      Salut Luce, et un petit coucou à nos ami(e)s du Québec ! ^^

      Si tu as la peau des jambes très sèche, tu devrais l’hydrater au maximum avant de faire des gommages, car les gommages vont l’irriter davantage. Si tu as du beurre de karité ou une bonne huile végétale appliques-en plusieurs jours de suite jusqu’à ce que ta peau n’ai plus l’aspect “peau de croco”.

      A ta place, une fois la peau bien réhydratée je me laverais avec un gant exfoliant type gant Kessa (attention pas sur le visage ce serait trop décapant !) Utilisé régulièrement il est efficace contre les poils incarnés.

  6. j’habite dans les îles et j’ai une peau très claire et fragile, j’ai donc essayé avec de la papaye fraîche en prenant la pulpe + les petits pépins et j’ai été bluffé !!
    une peau douce , lumineuse et surtout un teint fruité

  7. Elodie Reply

    Bonjour Ophélie ! Tu as bien de la chance d’habiter dans les îles, tu dois y trouver des fruits extras ! La papaye a de nombreuses vertus pour la peau, elle est hydratante, cicatrisante, et peut aussi être utilisée en gommage !

Write A Comment